L’univers du freelance s’agrandit chaque jour avec de nouvelles reconversions. Ceux qui se lancent dans ce nouveau cherchent à pallier les exigences d’un travail classique. Beaucoup s’adonnent alors au portage salarial, un nouveau système de freelance. Afin de mieux comprendre cette notion et toutes ses implications, prenez connaissance de cet article. 

Que retenir du portage salarial ?

Le portage salarial est un système salarial dans lequel le salarié bénéficie de certains avantages tels que l’autonomie et la souplesse dans le travail. L’essentiel à propos de ce concept de travail est disponible sur http://caillouxmeurice-avocat.fr/. Retenez que cette condition n’empêche pas le salarié de perdre ses anciens avantages liés à son statut de salarié.

Par conséquent, l’intéressé bénéficie d’un travail et peut conserver l’ancien tout en ayant une certaine souplesse dans l’exécution des deux. Cette forme de travail implique une relation entre trois parties à savoir le salarié, l’entreprise de portage salarial et un client. Dans ce contexte, l’entreprise de portage met en relation le salarié et le client.

Le travailleur travaille pour le compte de la structure cliente par le biais de l’entreprise de portage. Un contrat de travail est donc établi entre les deux structures. Néanmoins, le choix de la société de portage salarial revient au travailleur qui négocie ses conditions de travail et sa rémunération avec la structure cliente. Par ailleurs, il lui revient, après exécution de ses activités, de rendre compte à l’entreprise de portage.

Quels sont les critères que requiert le portage salarial ?

 Pour bénéficier pleinement de cette forme de travail, la première condition est celle de l’âge. En France, le portage salarial peut démarrer dès l’âge de 16 ans vu que l’État autorise les jeunes à travailler à partir de ce moment. La rémunération pour sa part doit être de l’ordre de 75 % du plafond mensuel de la Sécurité Sociale pour les salariés portés séniors.

Ce qui fait que le revenu mensuel à percevoir ne doit pas être inférieur à 2 451,75 €. Un salarié porté junior reste cependant à 70 % tandis qu’un salarié porté en forfait jour est rémunéré dans l’ordre de 80 % du plafond ci-dessus mentionné. Le profil du salarié porté est aussi déterminant. En effet, sachez que le portage salarial nécessite des compétences et un savoir-faire spécifique et de qualité.

Quels sont les profils recherchés en portage salarial ?

Le portage salarial étant réservé uniquement aux personnes prestataires de services, il importe de prendre appui sur cette condition pour devenir un salarié porté. Dans le monde du portage salarial, de nombreux domaines d’activités sont touchés. Les cadres séniors sont plus recherchés pour cette forme de travail.

Il importe de savoir qu’avec le portage salarial, les années d’expérience sont mieux valorisées. Raison pour laquelle les travailleurs indépendants et entrepreneures à titre personnel sont plus sollicités. Ils arrivent de ce fait à sécuriser leurs activités.  

Le portage salarial est un système de travail souple pour le salarié qui met en valeur son savoir-faire et ses compétences auprès d’une structure cliente. Il doit nécessairement transiter par une entreprise de portage salarial pour dénicher un meilleur contrat. Cette dernière quant à elle est choisie en prenant en compte certains critères. Il s’agit des protections sociales offertes, des offres et autres. La rémunération est négociée par le salarié porté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.